Comment bien choisir ses ingrédients au marché ?

Boucher-charcutier au marché de Villeurbanne Gratte-ciel (69100)

Bien manger, c’est le début du bonheur!

C’est avant tout une histoire de qualité des matières premières, mais aussi de respect de soi, de ceux qui nous entourent et de l’environnement.

En effet, l’organisme ne réagit pas de la même manière suivant les personnes. Certains seront intolérant au lactose, d’autres allergiques aux arachides, et d’autres ne vont pas aimer le chocolat (si, si! Ceux-la existent!). Pour ça, il faut commencer par connaître son corps, c’est inévitable.

Par la suite, connaître la provenance et la qualité des produits me semble l’étape cruciale pour savoir bien manger. C’est là que le marché rentre en jeu! On se met en route (tôt le matin…) et on se mêle à la foule en effervescence (et les commerçants en délire) pour choisir les aliments qui serviront à concocter de bons petits plats!

Producteur de fruits et légumes au marché de Villeurbanne Gratte-ciel (69100)
Producteur de fruits et légumes au marché de Villeurbanne Gratte-ciel (69100)

Mais comment différencier un produit d’un autre? Il faut lire les étiquettes me direz-vous, certes, mais certains commerçants ne marquent pas tout ! L’indication de la provenance, par exemple, est souvent oubliée, tout comme la méthode de culture.

Ma solution: Il faut pauser des questions aux commerçants. N’hésitez pas, ils sont là pour vous renseigner ! Ils se feront un plaisir de vous répondre et de vous transmettre leur passion pour l’agroalimentaire si c’est le cas. Vous pouvez par exemple leur demander s’ils sont revendeurs ou cultivateurs, poissonniers, vignerons…? Leur activité appartient-elle à une grande filiale? Travaillent-ils dans le respect de l’environnement et des animaux?

Une fois tous les éléments réunis, je conseillerais de choisir les produits biologiques, de saison et de proximité. Sachant que:

  • Certains produits bio sont clairement indiqués et sont soumis à des contrôles strictes de la part d’organismes certificateurs (Le label Bio est payant pour les producteurs, vous payez donc vos produits un peu plus cher).
  • Il est possible de trouver des produits bio sans aucun label
  • On peut trouver tous les renseignements sur les produits de saison sur le site manger-bouger.fr
  • Un produit de proximité que l’on appelle aussi produit local (ou encore du coin ?^^ ou de pas trop loin), est un produit qui vient de moins de 100 km autour de la ville.

Pour découvrir où sont les marchés proches de chez vous, consultez le site Jours de Marché, vous trouverez toutes les informations utiles!

Autre que le marché, il est bien sur possible d’aller directement dans les fermes ou chez les agriculteurs qui sont à côté de chez vous. Il est préférable, dans ce cas, de commander en gros (quand on peut stocker) pour réduire au maximum les déplacements en voiture.

L’un des bouchers du marché de Villeurbanne (dont le saucisson à cuire a eu le premier prix de saucisson brioché).

De la variété en France c’est possible!

Pour ma part j’achète au maximum des produits qui viennent de France et qui restent dans la zone des 100 km (produits locaux). Mais le chemin est difficile pour s’éloigner de l’envie de manger des avocats…

Plus de guacamole maison, plus d’ananas… et il sont nombreux à être délicieux ! Mais comment envisager une meilleure vie pour nous-mêmes, pour nos enfants ou bien pour ceux que l’on ne connaît pas, si personne ne respecte l’ordre naturel des choses, à savoir : les fraises c’est quand il y a des fraises, et les tomates c’est quand il y a des tomates.

Surtout sachant que:

  • Les fruits et légumes qui mûrissent dans les bateaux ou les avions perdent 90% de leur vitamines.
  • La surproduction a entraîné une standardisation des produits : même taille, même couleur, mieux résistante au temps, mais PERTE DU GOUT!
  • Les avions, les bateaux, les camions: ça pollue beaucoup trop!
  • Les agriculteurs qui dépendent des grosses entreprises sont mal rémunérés!

Alors que achetez local c’est:

  • Rémunérer correctement les producteurs.
  • Favoriser le circuit court: réduction des émissions de CO2 et suppression des intermédiaires.
  • Conservation du goût et des vitamines à 100%!
  • Être en meilleure santé avec des produits de meilleures qualités.
  • Encourager l’économie de la commune et de la région.

Redécouvrez les produits de vos régions! Lancez-vous dans les recettes de vos grands-mères et pourquoi ne pas les revisiter? (qui a dit qu’on avait trouvé toutes les façons de cuisiner les patates, au fer à repasser ?) Nous avons un patrimoine culinaire exceptionnel, il faut en profiter et le développer!

« Où il y a de la vie, il y a de l’espoir. »

Cervantes Don Quichotte

En bref, soyons tous à l’écoute de Mère Nature et préservons au mieux notre planète et ses habitants. Nous en ressortirons grandis, en meilleure santé et reconnaissants de protéger nos enfants.

Publié par La Voie Lactée

Fromagère et pâtissière je suis une passionnée de l'alimentation depuis toujours. Et tout ça se fait en musique!

%d blogueurs aiment cette page :